Définition de VIVACITÉ

DÉFINITIONS - HISTORIQUE - ÉTYMOLOGIE -

Prononciation : vi-va-si-té

DÉFINITIONS

1
Promptitude à agir, à se mouvoir.
La vivacité qui augmente en vieillissant ne va pas loin de la folie
Je me levai, poursuit-elle avec précipitation.... vous le voyez : cette nouvelle vivacité qui animait ses actions se ressent encore dans ses paroles
Vous qui possédez la beauté, Sans être vaine ni coquette, Et l'extrême vivacité, Sans être jamais indiscrète
de François-Marie Arouet, dit VOLTAIRE dans Indiscret, Épît.
2
Ardeur, promptitude avec laquelle une chose est faite. La vivacité du combat, de la dispute.
C'est une grande consolation pour moi que la vivacité de notre commerce, dont je ne crois pas qu'il y ait d'exemple
de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ dans à Mme de Grignan, 22 janv. 1674
Il y vola, et y mit une vivacité d'exécution que l'on n'avait point vue en Espagne de temps immémorial
Notre vivacité à tout entreprendre paraît une inquiétude de tempérament, une horreur du repos, plutôt qu'un amour du bien
de Jean-Baptiste MASSILLON dans Confér. Cond. des clercs dans le monde.
Dans les mouvements de l'ambition et les vivacités des concurrences
de Jean-Baptiste MASSILLON dans Carême, Confession.
Il faut y travailler [à son salut] avec vivacité et avec prudence : avec vivacité, pour ne pas se rebuter ; avec prudence, pour ne pas s'y méprendre
de Jean-Baptiste MASSILLON dans Carême, Salut.
Ce corps [le parlement] continuait toujours à poursuivre avec la même vivacité les curés qui prêchaient le schisme et la sédition
3
Force avec laquelle sont éprouvés les passions, les sentiments, etc. La vivacité des sensations. La vivacité des passions.
J'ai coupé dans le vif ; et le temps que j'ai passé heureusement avec vous n'avait rien diminué de la vivacité de mes sentiments
Nous faisons paraître si peu de vivacité pour la grande affaire de notre salut éternel
de Jean-Baptiste MASSILLON dans Carême, Salut.
4
Pénétration rapide, promptitude à saisir et à rendre une idée.
Je n'ai jamais vu qu'elle [Mme de Chevreuse] en qui la vivacité suppléât le jugement
Sa vivacité ressemble à la vôtre ; votre esprit dérobait tout, comme vous dites du sien
Avec quelle vivacité il se met dans l'esprit en un moment les temps, les lieux, les personnes, et non-seulement leurs intérêts et leurs talents, mais encore leurs humeurs et leurs caprices !
On vit paraître en elle [Mme la Dauphine].... une vivacité qui lui faisait souvent prévenir les pensées des autres
La vivacité de l'esprit, de l'imagination, la promptitude à concevoir, à imaginer.
Je comprends bien qu'étant seule, vous devez écrire en bien des lieux ; mais, mon enfant, prenez sur nous tous ; ne vous abandonnez point à suivre la vivacité de votre esprit et de votre imagination
Elles prennent la facilité de parler et la vivacité d'imagination pour l'esprit
5
Disposition d'un caractère vif.
Vivacité et douceur, c'est ce qui fait le caractère du Français ; et il faut que son caractère se retrouve dans son langage
de D'OLIVET dans Pros. franç. 5
Cette vivacité qu'il mettait dans les conseils, il la portait dans l'exécution
Pégase alla conter aux Muses cette histoire avec sa vivacité ordinaire
de François-Marie Arouet, dit VOLTAIRE dans Avent. de la mémoire.
6
Il se dit d'un langage où règne quelque emportement.
On s'est plaint de sa vivacité [d'un plaidoyer de Linguet] ; mais il faut pardonner à son feu qui brûle, en faveur de la clarté qu'il donne
de François-Marie Arouet, dit VOLTAIRE dans Pol. et lég. Lett. à la noblesse du Gévaudan.
Nature : Au plur. Emportements légers et passagers.
Elle [sa mère] réprima par une sage sévérité les premières vivacités de son esprit
Vous retombez sans cesse dans les mêmes vivacités ; tout vous blesse ; tout vous allume
de Jean-Baptiste MASSILLON dans Mystères
Oeuvres de miséricorde. Je suis accoutumée à vos vivacités
de LACHAUSSÉE dans Mélanide, III, 2
Pétulances.
Présentement qu'Éraste à m'épouser s'apprête, Mille vivacités me passent par la tête
7
Il se dit quelquefois pour sensibilité.
Il lui fut aisé [à Louvois] de connaître la vivacité que j'avais sur les accusations injustes qui vous regardent [M. de Grignan]
Recevez ma justification [de ne l'avoir pas complimentée en une occasion importante] avec les assurances de ma vivacité sur tout ce qui vous touche
dans Mme de Grignan à Mme d'Uxelles, dans SÉV. t. x, p. 480
J'ai là-dessus une vivacité incroyable
de BOUHOURS dans Nouv. rem.
8
Il se dit des couleurs qui ont de l'éclat. Vivacité des couleurs, du teint.
Avoir de la vivacité dans les yeux, avoir les yeux brillants et pleins de feu.
Je ne sais quelle douce émotion donne à ses regards une vivacité nouvelle
de RICCOBONI dans Oeuv. t. v, p. 234
9
Il se dit, par extension, du style.
Il [Lucain] est riche en belles pensées, et a une grande vivacité de style

HISTORIQUE

1
XVIe s.
La vehemence et vivacité de son eloquence
de Jacques AMYOT dans Pyrrh. 29
La vieillesse avoit desja esteinct celle prompte vivacité qui souloit estre en luy
de Jacques AMYOT dans Mar. 58
Il est possible qu'à ceulx qui employent bien le temps, la science et l'experience croissent avecques la vie ; mais la vivacité, la promptitude, la fermeté.... se fanissent et s'allanguissent
de Michel de MONTAIGNE dans I, 408
Sa vertu [de La Boétie], sa justice, la vivacité de son esprit
de Michel de MONTAIGNE dans Lettre IV

ÉTYMOLOGIE

1
Provenç. vivacitat, vivassedad ; espagn. vivacidad ; ital. vivacità ; du lat. vivacitatem, de vivax (voy. VIVACE 1).

Synonymes de VIVACITÉ

Termes proches de VIVACITÉ