Définition de ABRÉGEMENT

DÉFINITIONS - HISTORIQUE - ÉTYMOLOGIE -

Prononciation : a-brè-je-man

DÉFINITIONS

1
Action d'abréger. L'état de ce qui est abrégé. L'abrégement d'un livre. Ceux qui ont voulu introduire les tables ont été trompés par l'abrégement des paroles, Port-Royal, dans BOUHOURS, Nouv. Rem. Mot utile et justifié par un usage constant.

HISTORIQUE

1
XIIIe s.
Et aussi ne peut nus [nul] doner abregement de servitutes de fief
de Philippe de BEAUMANOIR dans XLV, 25
Quant on est semons por service de tix [tels] fiés, on doit offrir à son segneur ce qui est duz por le [la] reson de l'abregement
de Philippe de BEAUMANOIR dans XXVIII, 7
2
XVe s.
Mais, pour l'abregement de l'oeuvre, De point en point [je] le te descoeuvre
de Jean de LA FONTAINE dans 923

ÉTYMOLOGIE

1
Abréger.

Synonymes de ABRÉGEMENT

Termes proches de ABRÉGEMENT