Définition de ÉCHAUFFÉ, ÉE

DÉFINITIONS -

Prononciation : é-chô-fé, fée

DÉFINITIONS

1
Qui a subi l'action de la chaleur. Le mur échauffé par les rayons du soleil.
2
Sémantique : Fig.
....d'une laide femme ils ont l'âme échauffée
Échauffé du vin et de la débauche, ils montent tout armés au haut du rempart
de D'ABLANCOURT dans Arr. liv. I, dans RICHELET
Il donne aux songes de son esprit échauffé le poids des révélations
de Jean-Baptiste MASSILLON dans Avent. Circ.
Je les trouvai échauffés sur une dispute la plus mince qu'on se puisse imaginer
Échauffés par l'espoir ou glacés par la crainte
Il se dit aussi de la tête, de la poitrine, où une chaleur incommode et même morbide se fait sentir.
On a la poitrine échauffée
de Florent Carton, sieur d'Ancourt, dit DANCOURT dans Céphale et Procris, Prologue.
3
Teint échauffé, teint marqué de taches rouges, de boutons, signes d'échauffement.
Il a le teint échauffé
de Jean de LA BRUYÈRE dans VI
Dans le langage vulgaire. Constipé.
4
Bois échauffé, bois qui commence à se gâter, à se pourrir.
5
Nature : S. m. Nom donné à une certaine odeur rance due à la chaleur, à l'entassement. Cette viande sent l'échauffé. Ce blé sent l'échauffé.

Termes proches de ÉCHAUFFÉ, ÉE